Université Sainte-Anne – Translation and Interpreting

Sommaire du programme

Fondements en interpretation de dialogue est le premier cours micro-accrédité de l’Université Sainte-Anne, et couvre les fondements de l’interprétation en mettant l’accent sur l’expérience pratique. Les cours magistraux seront supplémentés par des discussions, des devoirs, une rétroaction régulière, une composante sur l’éthique de l’industrie aussi bien que des exposés, des jeux de rôles et des simulations basées sur des situations réalistes. Ce cours pilote a commencé le 22 février 2021, et finira en mai 2021.


Éligibilité et prérequis

Le cours initial est ouvert aux membres de l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse, et résidents et résidentes de la région Atlantique qui cherchent une formation complémentaire dans ce domaine (les futures cohortes de ces programmes et d’autres à venir seront ouverts à toutes et à tous). La réussite des examens ILSAT ou CILISAT avec un minimum de 75 pour cent en anglais et français est requis pour ceux ou celles qui voudraient suivre ce programme.

Pour les candidats qui désirent avoir de plus amples informations sur l’ILSAT, prière de contacter Access Language Services (HR@accesslanguages.ca). ALS est centre d’examen et administre le test dans ses bureaux, pour un coût de 200 $.

Pour compléter le cours et recevoir une micro-accréditation et un badge numérique, il faut obtenir une moyenne minimale de 70 pour cent. La note finale sera basée sur les devoirs, les exposés, les jeux de rôles et les simulations aussi bien que l’assistance régulière. Après deux absences, un point sera enlevé pour chaque classe manquée.


Durée du programme

Ce programme de 60 heures est offert en ligne deux fois par semaine – deux heures par cours -avec la plate-forme Microsoft Teams. Quarante heures sont consacrées au travail en classe, et 20 heures (deux heures par semaine) sont pour le travail individuel et les rétroactions de l’instructeur. Fondements en interprétation de dialogue est le prérequis pour d’autres cours affiliés qui seront ajoutés plus tard, et les frais pour ceux-ci seront déterminés ultérieurement.


Équité et diversité

Ce programme favorise l’amélioration des perspectives d’emploi pour les nouveaux arrivants, les groupes sous-représentés, les travailleurs en milieu de carrière et les travailleurs plus âgés qui cherchent à changer de carrière, à améliorer leurs compétences ou la reconversion professionnelle.


Partenaires de l’industrie

– l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse (l’ATINE)

– Access Language Services, le principal prestataire de services d’interprétation en Nouvelle Ecosse

– Alliance Française Halifax, une association consacrée à la promotion de la langue française

Faits saillants du projet

Il y a quelques années, un groupe de trois femmes a approché l’Université Sainte-Anne avec une vision : aider à créer un programme pour répondre aux besoins critiques de la profession d’interprète, surtout dans la région de l’Atlantique.

L’objectif était d’offrir un cours pertinent, pratique, plus rapide et moins coûteux qu’un cours universitaire traditionnel. Sainte-Anne a pu jumeler cela à son offre inaugurale de micro-certification et, en février 2021, avec le soutien clé de ces membres de notre comité consultatif de travail, d’Atlantic Colleges Atlantique et de Future Skills Canada, l’école a offert son premier cours de ce type, Fondements en interprétation de dialogue.

Dix étudiants ont terminé le projet pilote en ligne et, à la suite de cet intérêt initial, un deuxième cours a été offert cet automne-là.

Depuis lors, l’université a été en mesure de créer un nouveau cours, en interprétation médicale, qui a débuté en septembre 2022, avec des plans pour un troisième cours couvrant le système judiciaire pour l’automne 2023.

Les racines de la pertinence du programme remontent à ce trio de bénévoles engagés. L’une est une immigrante et une interprète professionnelle, ancienne présidente de l’association industrielle locale et propriétaire de la plus grande entreprise de traduction et d’interprétation de la province. Une autre vient de terminer son mandat de présidente de l’association de la Nouvelle-Écosse pour ce secteur, et est maintenant présidente de l’Association canadienne des traducteurs et terminologues. La troisième professionnelle est à la tête de la section locale d’une école de langues internationale.

Pour le nouveau cours médical, trois organisations ayant des liens étroits avec le système de santé provincial et national ont également été ajoutées comme partenaires. À bien des égards, nous avons pu doubler nos ressources, car certains de ces partenaires travaillent déjà ensemble ou ont des objectifs communs, ce qui nous permet à tous de partager et de bénéficier de cette communauté d’objectifs. Cette mise en commun de talents, d’idées et d’engagements extraordinaires est devenue le modèle de nos cours.

Le fait de disposer d’un groupe consultatif composé de minorités nous permet de répondre à une multitude de besoins. Grâce à leur clairvoyance, nous avons pu mettre de côté des fonds pour des bourses d’études afin d’aider ceux qui ont des difficultés financières ou autres et ainsi nous aider à retenir les étudiants.

Notre comité a défini les critères requis pour attirer les interprètes en activité ou ceux qui possèdent les compétences linguistiques nécessaires et qui pourraient commencer une carrière dans le domaine ou en changer à mi-carrière. Leur approche proactive s’est appuyée sur des informations tirées du travail. Le fait qu’un interprète respecté à l’échelle nationale, qui a déjà travaillé pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick, soit notre concepteur de cours et notre enseignant a également été d’une grande aide, car il a pu se concentrer sur les besoins locaux tout en incluant des astuces du métier tirées de son travail à travers le pays.

Alors que Sainte-Anne continue d’ajouter des cours à son programme d’interprétation et s’efforce d’offrir le plus de flexibilité possible, les commentaires des étudiants nous permettent de mieux cerner leurs besoins. Les études antérieures sur les défis professionnels nous ont permis d’intégrer de nombreux changements.

La plupart de nos étudiants travaillant à temps plein, nous proposons des cours à temps partiel qu’ils peuvent adapter à leur emploi du temps. Étant donné qu’un cours condensé exige une rigueur académique, des jeux de rôle et des simulations spécifiques au travail, nous avons fait en sorte que l’assiduité fasse partie de la note. Nous exigeons également une note minimale de 70 pour cent pour obtenir une micro-certification.

En 2022, Sainte-Anne a réalisé une enquête de suivi auprès des étudiants qui avaient suivi Fondations, notre premier cours d’interprétation. Le programme était axé sur les bases ainsi que sur les défis auxquels le secteur est confronté aujourd’hui, comme le manque de programmes de formation de qualité, la pénurie de jeunes travailleurs et le besoin correspondant d’engager une nouvelle génération, et la façon dont la pandémie a augmenté les demandes, en particulier dans le domaine médical.

Comme la plupart de nos étudiants gagnent leur vie dans la profession, leur contribution nous a beaucoup aidés à préparer un deuxième cours, l’interprétation médicale.

En général, les réponses aux questions de recherche ont montré que nos étudiants – qui appartiennent tous à des groupes soucieux d’équité – ont trouvé que suivre un cours en ligne avec micro-crédits était plus accessible, plus pratique, plus rapide et moins cher qu’un programme universitaire traditionnel. Travaillant dans un domaine qui implique souvent des immigrants ou des clients de différents milieux linguistiques et internationaux, les interprètes ont une passion et une compréhension de l’importance de leur travail. Il s’agit peut-être aussi d’un désir d’aider les autres, car beaucoup d’entre eux ont vécu des circonstances similaires.

Alors que le niveau d’immigration a augmenté, le nombre d’interprètes qualifiés disponibles pour leur fournir des services linguistiques essentiels pour une multitude de besoins quotidiens a stagné.

Les micro-crédits offrent une formation accrue en moins de temps. Les cours en ligne offrent également une caractéristique essentielle : l’accessibilité. La flexibilité d’un cours plus court et pratique que tout étudiant qualifié au Canada disposant d’une connexion Internet décente peut suivre – qu’il se trouve dans une communauté isolée, qu’il soit confronté à des difficultés de mobilité, financières ou autres – a rendu l’apprentissage beaucoup plus inclusif. Pour ceux qui travaillent ou qui sortent du travail et qui n’ont pas le temps de faire une heure de route pour suivre un cours en pleine tempête de neige, cela offre également un aspect pratique.

 

Le fait de pouvoir le faire pendant une pandémie mondiale qui a entraîné la fermeture des établissements scolaires et des entreprises a été très apprécié par nos étudiants, d’autant plus qu’un cours à temps plein coûteux, qui dure quelques années, ne serait pas envisageable pour la plupart d’entre eux.

 

La possibilité de suivre un cours en ligne a été considérée comme le facteur le plus attractif dans leur décision de s’inscrire à l’Université Sainte-Anne. Le fait de pouvoir le faire dans un établissement postsecondaire avec un professeur très respecté dans le domaine sont deux autres avantages mentionnés, ce qui est lié à la crédibilité des titres de compétences et à la micro-certification. La compréhension par le professeur de leurs horaires de travail et la nature plus courte des micro-certifications facilitent les études.

 

Étant la seule université francophone de la Nouvelle-Écosse, Sainte-Anne fait la promotion des droits linguistiques depuis sa création. Comme la plupart des interprètes sont issus des groupes visés par l’équité en matière d’emploi, lorsque nous avons mis en place un programme destiné à ceux qui travaillent avec les immigrants et les minorités linguistiques, le groupe de recrutement a naturellement fait partie de cette catégorie démographique, car c’est ce que sont les interprètes.

Sommaire du programme

Fondements en interpretation de dialogue a été le premier cours micro-certifié de l’Université Sainte-Anne, et couvre les fondements de l’interprétation en mettant l’accent sur l’expérience pratique. Les cours magistraux sont supplémentés par des discussions, des devoirs, une rétroaction régulière, une composante sur l’éthique de l’industrie aussi bien que des exposés, des jeux de rôles et des simulations basées sur des situations réalistes.

Le cours pilote a commencé en février 2021, et on a déjà offert une deuxième cohorte, avant d’avoir créé un nouveau cours affilié en interprétation médicale qui a commencé en septembre 2022 avec les étudiant.e.s du cours principal. En automne 2023, on veut ajouter un troisième pilier, interprétation judicaire.

 

Éligibilité et prérequis

Le programme est ouvert aux membres de l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse, et canadiens et canadiennes qui cherchent une formation complémentaire dans ce domaine, avec un accent sur la région Atlantique. Notre cours Fondements en interprétation de dialogue est le prérequis pour d’autre cours affiliés.

La réussite des examens ILSAT ou CILISAT avec un minimum de 75 pour cent en anglais et français est requis pour suivre ce programme.

Durée du programme

Le cours de base Fondements est de 60 heures et il est offert en ligne deux fois par semaine – deux heures par cours – avec la plate-forme Microsoft Teams. Quarante heures sont consacrées au travail en classe, et 20 heures pour le travail individuel et les rétroactions de l’instructeur.

Interprétation médicale est un cours de 40 heures.

Équité et diversité

Ce programme favorise l’amélioration des perspectives d’emploi pour les nouveaux arrivants, les groupes sous-représentés, les travailleurs en milieu de carrière et les travailleurs plus âgés qui cherchent à changer de carrière, à améliorer leurs compétences ou la reconversion professionnelle.

 

Partenaires de l’industrie depuis le début

– l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse (l’ATINE)

– Access Language Services, le principal prestataire de services d’interprétation en Nouvelle Ecosse

– Alliance Française Halifax, une association consacrée à la promotion de la langue française

* Pour plus d’informations, veuillez regarder notre site à Continuing Education at Sainte-Anne (usainteanne.ca)

(de notre sondage anonyme en 2022)

 

– ‘’Je crois qu’un gros problème lorsqu’il s’agit d’attirer les jeunes vers l’interprétation est le manque de sensibilisation. À ma connaissance, avant le cours de Saint-Anne, il n’y avait pas de cours sur le sujet dans les Maritimes. Contrairement à d’autres professions, personne n’est venu dans nos écoles secondaires françaises pour parler de l’interprétation comme métier. Je pense que le simple fait d’avoir un cours disponible donne une certaine légitimité au domaine et contribue à le faire connaître.’’

– ‘’Je pense qu’avec la multiplication des cours d’interprétation, cela offre un environnement à faible risque où ils peuvent s’essayer à l’interprétation. Je pense que pour ceux qui n’ont jamais interprété auparavant, s’exercer avec des personnes partageant les mêmes idées dans une salle de classe serait plus attrayant que d’être proverbialement ‘jeté au feu.’ ‘’

– ‘’Je pense qu’il devrait y avoir un investissement. Je pense que nous avons besoin d’une plus grande sensibilisation ou d’une campagne de sensibilisation auprès du public et des jeunes, pour leur faire savoir qu’il y a des possibilités de carrière dans la profession pour ceux qui ont des capacités en français, que c’est possible. Nous devons attirer davantage de personnes de la génération Z, des millénaires et de la génération X. Je pense que les baby-boomers – qui ont constitué la grande majorité des interprètes pendant des années – prennent leur retraite ou meurent et qu’il n’y a pas de relève dans la profession. Le problème est en quelque sorte générationnel. C’est pourquoi il y a une telle pénurie, surtout dans les provinces de l’Atlantique.’’

 

– ‘’Le fait d’avoir des micro-crédits fait appel à ma personnalité et à mes limites, et je pense que c’est définitivement quelque chose vers lequel je gravite plus qu’un cours à temps plein. Vous perdez confiance en vos capacités, même si vous avez suivi un cours universitaire à l’âge de 20 ans, en étant hors de ce style pendant si longtemps, même les choses que vous avez acquises.’’

 

– ‘’Cela a vraiment changé mes perceptions car maintenant je sais qu’il est possible de suivre un cours micro-crédité avec un collège ou une université de l’Atlantique. Cela prend beaucoup moins de temps et aussi beaucoup moins d’argent (qu’un cours universitaire normal). Des cours comme celui-ci sont capables de nous fournir une formation appropriée et des compétences avancées que, par le passé, nous devions essayer d’obtenir d’une autre manière.’’

 

– ‘’Il y a plus de flexibilité avec des cours plus courts qui peuvent vous donner une micro-certification. De plus, c’est formidable d’avoir des options en ligne. Surtout si vous travaillez en même temps et que vous ne pouvez pas vous engager à faire la navette et à aller à l’université plus de quatre heures par semaine.’’

– ‘’En tant qu’étudiant à temps plein, j’ai l’habitude de suivre de longs cours dans le cadre de mon programme sur un semestre de trois mois. Je trouve que si mes cours sont intéressants, ils n’ont pas toujours des applications pratiques claires. Le cours de micro-accréditation m’a semblé être un moyen concis mais aussi complet d’acquérir des connaissances pratiques sur une profession. J’ai également trouvé que le format du cours (en début de soirée), séparé du reste de ma scolarité, fonctionnait bien.’’

 

– ‘’Il a été donné par une université française locale, la personne qui a enseigné la classe et a créé et conçu le programme est quelqu’un que j’admire beaucoup et qui s’est avéré être un excellent professeur et créateur de programme également. De plus, les frais de scolarité étaient subventionnés. Le fait que je l’ai soutenu moi-même – que nous cherchions à créer et à donner des cours localement. C’était également un programme soutenu par l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse. Et c’est l’organisme de certification. Il était également soutenu par le fournisseur de services en termes d’agence, en termes de recrutement. Donc, il y avait l’association professionnelle, les partenaires universitaires, et il y avait aussi des employeurs impliqués dans ce projet.

 

– ‘’Je suis reconnaissant à Sainte-Anne d’avoir pris l’initiative de créer ces microcrédits en interprétation. Les provinces de l’Atlantique ont accueilli récemment un nombre croissant de nouveaux arrivants. Il est nécessaire de financer et de créer localement des cours d’interprétation de qualité et accrédités par les universités. Le fait de fournir des services d’interprétation par l’entremise d’interprètes qualifiés simplifiera le processus d’immigration, aidera les nouveaux arrivants à s’intégrer facilement à leur nouveau pays d’origine et à mieux comprendre la nouvelle culture et les nouvelles lois.’’

– ‘’Dans le sens où j’ai vu qu’il y avait des possibilités de suivre des cours à des moments qui s’adaptent à mon emploi du temps professionnel. Je ne veux pas passer toute ma vie à suivre des cours à temps plein, donc le cours (à temps partiel à Sainte-Anne) correspond bien à mes besoins professionnels.’’

 

‘’Dans le sens où je l’ai trouvé très pratique, c’était l’idée … c’était très axé sur les compétences et le monde réel. C’est quelque chose que j’ai apprécié, et c’était important de sentir qu’à ce moment particulier de votre carrière, quelque chose qui peut être appliqué … à ce que vous faites.’’

– ‘’C’est presque magique lorsque vous pouvez fournir des services dans la langue maternelle d’un patient à l’hôpital.’’

Galerie